Lecture ¤ #unlivreparmoisen2016juin

J’ai lu beaucoup moins que je ne le pensais pour le #unlivreparmoisen2016mai, et surtout après notre voyage ! Je pensais lire dans l’avion (deux fois douze heures, ça laisse rêveur…) mais finalement j’ai à peine tourné quelques pages… Cependant, le mois de Juin est étrangement très peu fourni !

-

L’Enfant Allemand, Camilla Läckberg

La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Quant à Patrik Hedström, l’inspecteur qu’elle vient d’épouser, il a échappé de peu à la mort, et tous deux savent que le mal peut surgir de n’importe où, qu’il se tapit peut-être en chacun de nous, et que la duplicité humaine, loin de représenter l’exception, constitue sans doute la règle. Tandis qu’elle entreprend des recherches sur cette mère qu’elle regrette de ne pas avoir mieux connue et dont elle n’a jamais vraiment compris la froideur, Erica découvre, en fouillant son grenier, les carnets d’un journal intime et, enveloppée dans une petite brassière maculée de sang, une ancienne médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère, qui avait laissé si peu de choses, avait-elle conservé un tel objet ? Voulant en savoir plus, elle entre en contact avec un vieux professeur d’histoire à la retraite. L’homme a un comportement bizarre et se montre élusif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné…

Source : 4e de couverture.

Couverture-LackbergT5-Source_ActeSud

Source : http://www.actes-sud.fr/catalogue/romans-policiers/lenfant-allemand

Malgré un petit saut dans le temps concernant les péripéties des personnages, je me suis vite prise d’intérêt pour ce qui arrive (encore) à Erica. L’enquête rejoint vite le passé de la romancière et on se retrouve plongé dans les méandres de son passé, de la guerre et des conséquences sur les futures relations d’un groupe d’amis…

Il s’agit du cinquième volet de la série, et pourtant, j’ai été happée par l’histoire. J’ai pourtant résisté pour le lire car j’aurais bien aimé suivre la saga dans l’ordre, pour ne pas me spoiler sur le devenir des protagonistes (pour qui se souvient de la fin du troisième tome, vous me comprendrez)… Peine perdue, le tome 4 n’était pas disponible à la bibliothèque (j’avais réservé les tomes 3, 4 et 5), donc j’avais jeté mon dévolu sur le premier tome de Millénium. Après quelques jours d’intérêt relativement moyen dû à notre retour de voyage, la fatigue et la motivation descendante, toussa, j’ai finalement commencé la lecture de L’Enfant Allemand, et je n’ai pas pu le lâcher ! Deux jours plus tard je l’avais terminé.

Personnellement, il s’agit pour l’instant du meilleur roman de la série, et j’ai l’impression qu’il le restera. J’ai trouvé l’enquête policière intéressante et n’ai pas souvenir de « longueur » dans la narration. La curiosité que j’éprouvais pour connaître chaque détail du passé de la mère d’Erica, me tenait en haleine pour continuer à grandir au fil des pages. Contrairement aux autres tomes, j’ai trouvé la lecture vraiment agréable et bien rythmée.

-

Et toujours, les lectures des autres participant[e]s avec le tag du mois sur Instagram, même si j’ai l’impression que le tag prévu s’est perdu en cours de route :P :

#unlivreparmoisen2016juin = 1 seul roman !

***

Je ne suis ni critique littéraire ni journaliste.

Mon avis n’engage que moi, et ne fait pas forcément une analyse poussée et philosophique de l’histoire ;)

Facebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmailFacebooktwittergoogle_pluspinteresttumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>