Author Archives: Laeria

Les Woolly Wonders de Rennes

sheep-47504_640[140977]

Bonjour par ici! Comme beaucoup avant moi, je commence ce post par une évidence (puisque vous me lisez en ce moment :P ) : non, mon blog n’est pas mort ! ;)

Comme beaucoup également, les priorités changent et le temps dédié à écrire n’en faisait plus partie… Je ne fais pas du tout allusions à la famille pour les curieuses et curieux, mais bien à mon projet de reconversion professionnelle qui m’a pris tout mon temps et mon énergie ces derniers temps (un autre sujet pour plus tard ;) ). D’autre part, la coupure de nos vacances en début d’été puis le creux du mois d’Août avait eu raison de ma motivation comme certain(e)s le savent déjà. Mais bref, pour repartir sur quelque chose de plus léger, je vais vous parler un peu de notre groupe de tricoteuses et tricoteurs (et crocheteuses hein, on n’est pas sectaire :P) rennais.

Il faut savoir que ce groupe existe depuis un moment maintenant, mais avec le temps, les gens ont bougé et les personnes présentes se sont renouvelées naturellement. Avant, ce groupe n’avait pas de nom particulier (je crois) et l’organisation était gérée par Béatrice, alias Lillicroche. Les personnes se retrouvaient pour tricoter, crocheter, papoter et partager (un verre, un café, un potin… :D), puis un jour, il y eu de moins en moins de monde et Emmanuelle se retrouva à une rentrée de septembre, seule avec son verre de vin et son tricot (et non, elle n’est pas alcoolique :D)… Le rendez-vous tricot était mal barré!

Je présentais le groupe il y a un peu plus d’un an maintenant (« Le café-tricot rennais« ), mais je me suis décidée à y aller au début de l’année 2016, grâce à la communauté Instagram avec qui j’échangeais alors. Depuis, notre groupe est toujours là, et de nouvelles personnes nous ont trouvées « par hasard » et rejoint(e)s depuis, et une partie des anciennes sont toujours là. Béatrice ne s’occupe plus de l’organisation, c’est Emmanuelle qui avait récupéré la chose, mais malheureusement (pour nous, heureusement pour elle ;) ), son nouveau travail (qui n’est plus nouveau à l’heure actuelle) ne lui permet plus d’être présente aussi souvent qu’elle le souhaiterait. C’est pourquoi il avait été convenu que je l’aide dans cette tâche :) J’avais accepté, surtout pour la partie « réseaux / communication » disons ;)

WoollyWonders 2

WoollyWonders 3

Tout ce blabla pour vous dire que l’on trouvait qu’il manquait une page Facebook qui complèterait le blog et Ravelry (infos pratique en fin d’article) pour communiquer et être trouvé(e)s plus facilement par des personnes qui chercheraient la compagnie d’un groupe super sympa sur Rennes ;) Le hic majeur était de trouver un nom pour la page, et donc un nom de groupe… quel casse-tête !! Nous étions une poignée intéressée par le sujet, et nous étions d’accord sur le fait qu’il fallait un nom un peu vendeur, un peu accrocheur, pas excluant… et pour ma part, je voulais un truc un peu moderne que l’on n’a pas déjà vu 50 fois à droite et à gauche :) Bien sûr, on a eu des idées, plus ou moins marrantes, plus ou moins pertinentes ;) Et puis un jour le déclic !

Au détour d’une conversation sur Ravelry à propos d’un test pour connaître son « niveau » de maîtrise tricot, nous étions plusieurs à être des « wooly wonders » (=des merveilles laineuses :D), et donc idée adoptée ! Attention cependant, notre groupe se nomme « Woolly Wonders, café tricot rennais » avec deux « L » à « woolly« . Pour la petite minute culturelle, il faut savoir que les 2 écritures existent, l’une en anglais américain, l’autre en anglais britannique. Nous avons choisi l’écriture de nos voisins britanniques, l’anglais que l’on apprend à l’école ;)

WoollyWonders 1

Voilà, vous savez tout, n’hésitez pas à nous suivre et nous rejoindre ! A noter que nous faisons parfois des rendez-vous impromptus, public ou privés, les publics seront aussi partagés sur FB ;)

Infos pratiques des Woolly Wonders :

Tricot ¤ Châle Waiting for Rain printanier

T66 - Waiting for Rain 3

Edit du 8 Juin 2017 :

J’ai écrit et publié une première fois cet article à la fin du mois de Mai, mais vous avez pu voir passer qu’un petit problème technique avait enlevé la fin. Je n’ai pas réécrit le début mais seulement la partie manquante :)

***

Nous arrivons déjà fin Mai, mois au cours duquel il a fait un temps à tricoter auprès du feu, mais aussi un temps à sortir les maillots de bain. Aujourd’hui, je suis en vacances dans le sud de la France, au soleil, avec Monsieur – comme vous pouvez le constater dans mon fil Instagram – mais je prends un peu de temps pour venir vous parler :) Malgré la chaleur que nous avons depuis Jeudi dernier, comme tout tricoteur qui se respecte, j’ai emporté quelques ouvrages avec moi – évidemment.

Le projet que je vais vous présenter dans cet article n’est pas hyper récent : il s’agit d’un tricot que j’ai commencé en Février pour le terminer début Avril, et qui porte le joli nom – pas du tout raccord avec mon séjour – de Waiting for Rain. Ce modèle de Sylvia McFadden est payant sur Ravelry : il s’agit d’un grand châle en point mousse avec 4 insertions de dentelle, sans bordure. Le modèle se tricote en 4.0 mm (laine type fingering / 4 ply) et requiert moins de 730m, soit environ 2 écheveaux de 100g/365m.

J’ai choisi de tricoter ce châle pour 2 KAL :

J’ai choisi une jolie laine verte nuancée, pas du tout dans mes couleurs mais le châle est pour ma grand-mère :) Il s’agit de la (Vi)laines, base Malouines et soie fingering, coloris « Sauter dans les Fougères », dont j’ai acheté 2 écheveaux à Sylviane, lors d’un destash.

T66 - Waiting for Rain 1

Le modèle est très simple à suivre et la dentelle facile à suivre si vous n’en êtes pas à votre coup d’essai ; les explications sont sous forme de diagramme et écrites (perso, j’ai suivi le diagramme, contrairement à mes anciennes habitudes !). Les explications sont en anglais uniquement il me semble, mais même si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue de Shakespeare, vous devriez vous en sortir avec les copains/copines tricot, et/ou un dictionnaire tricot FR/EN :)

Arrivée à la fin de mon grand châle, il me restait environ 60g de mon 2e écheveau : en effet, les Malouines&Soie font bien 100g, mais pour 400m de fil, donc j’avais plus de métrage au départ que ce qui était préconisé :) J’ai donc décidé de rallonger mon projet pour utiliser ma laine au maximum, en lui rajoutant une bordure.

J’ai commencé par allonger la dernière partie en point mousse d’une dizaine de rangs, puis j’ai ajouté une bordure « feuilles » (motif sur 6 mailles et 14 rangs) issue du livre « Le tricot en 300 points » (p.128 / Marabout) que j’ai dans ma bibliothèque depuis quelques années. La bordure est rattachée au châle par un ssk (dernière maille du motif + maille du châle).

T66 - Waiting for Rain 2

T66 - Waiting for Rain 4

Alors, j’avoue que j’ai serré les fesses en arrivant au bout de la bordure : j’ai fini mon châle vraiment in extremis, j’ai même dû biaiser sur la fin en « rabotant » un peu sur les derniers rangs ! Heureusement, ça ne se voit pas du tout sur l’objet fini. En fait, c’est de ma faute car le patron préconisait 2 écheveaux de 365m ; mes (Vi)laines font 400m donc j’avais plus de reste que si j’avais utilisé le métrage conseillé… J’ai pesé au fur et à mesure pourtant, mais comme j’ai un poil tâtonné pour l’ajout de ma bordure, je me suis faite avoir :/ J’aurais dû moins allonger la partie en point mousse, mais bon, avec des si… vous connaissez la suite ;) Le principal est que mon châle ne souffre pas de ce petit kwak qui n’est dû qu’à mon changement et non au modèle. En plus, je peux annoncer fièrement que, pour une fois, j’ai utilisé ma laine à 100% sur un tricot :D

T66 - Waiting for Rain 5

L’émotion passée, mon Waiting for Rain ne déroge pas au sort de tous ses semblables à dentelle : un bon bain (j’utilise de la lessive sans rinçage Soak) et un blocage en règle :)

Si vous êtes intrigué(e) par mon matériel, j’ai eu un kit de blocage (câbles longs et courts, et épingles en T) pour un anniversaire (c’est celui de chez l’Echappée Laine), et côté tapis, j’utilise mes tapis en mousse provenant d’une célèbre marque de sport grand public :D (qui commence par un D si vous ne voyez vraiment pas :P ).

Côté « technique », je commence toujours par tendre le haut du châle en partant du milieu (le côté qui touche le cou, où les mailles sont montées au départ), puis je mets en forme le reste en épinglant la bordure, toujours à partir du milieu pour avoir quelque chose d’à peu près symétrique et/ou régulier. Pour cette partie, je trouve que les câbles sont vraiment pratiques, je m’en sers très souvent pour mes châles, pour ne pas dire systématiquement ;)

Dans ce cas en particulier, j’ai choisi de ne pas épingler chaque feuille de la bordure car j’avais un peu la flemme je trouve qu’on les voit suffisamment bien comme ça :P (et puis c’était la limite de mes carrés…!).

T66 - Waiting for Rain 6

Et comme rien n’est plus parlant qu’une photo, je vous laisse avec ce grand Waiting for Rain post blocage :)

T66 - Waiting for Rain 7

T66 - Waiting for Rain 8

***

Que pensez-vous du modèle ? vous le connaissiez ?

Avez-vous participé au KAL de Vanessa ?

Participez-vous au KAL de Mélina ?

Lecture ¤ #unlivreparmoisen2016decembre

Nous sommes enfin mi-Mai, le printemps (et le pollen!) est bien présent, et même si certains jours sont plutôt moroses niveau météo, nous avons déjà eu de belles journées ensoleillées. Ce joli mois de Mai qui annonce bientôt l’été, est synonyme de retour au jardin et retour sur le blog… et donc logiquement, mon article concerne mon dernier mois de lecture pour le challenge #unlivreparmoisen2016, à savoir le mois de décembre 2016 !

En fin d’année 2016, j’ai vraiment moins lu de romans : prise par mon projet qui s’était accéléré (puis qui a fait naufrage, temporairement j’espère), prise par la recherche et l’achat des cadeaux pour la famille et les amis, prise par la vie.

J’étais tombée sur ce format inconnu pour moi (enfin, je connaissais mais n’en avait jamais vu/lu/acheté/touché) : il s’agit de comics ou bande dessinée américaine. J’avais vu la couverture de Lady Mechanika par hasard si je me souviens bien, et j’avais aimé le style graphique, les couleurs, l’univers suggéré… Vous commencez à me connaître, je suis attirée par les « beaux objets » (tout à fait subjectivement) et par conséquent j’aime « collectionner », dans le sens où, si j’ai le choix entre une version normale ou une version collector… je vous laisse deviner la suite ;)

Donc oui, j’ai acheté les 2 tomes parus (un 3e tome est, ou va sortir).

-

Lady Mechanika, Joe Benitez

Dans un monde fait de magie et de science, une femme enquête sur son passé…

Les gazettes l’ont surnommée « Lady Mechanika », unique survivante des horribles expérimentations d’un savant fou, à qui elle doit ses bras et jambes mécaniques. Sans le moindre souvenir de son existence précédent ces tristes évènements, Lady Mechanika a su se bâtir une nouvelle vie, en tant qu’aventurière et détective privé. Ainsi ses capacités surhumaines lui permettent-elles de résoudre des affaires que les autorités ne sauraient ou ne voudraient prendre en charge. Et sans cesse, elle tente de percer le voile épais de ses origines.

Source : 4e de couverture.

Autres - Lectures 2016 Decembre 1

Autres - Lectures 2016 Decembre 2

Globalement, l’histoire me plaît mais je ne suis pas un public hyper exigeant sur ce type d’ouvrage, les graphismes sont sympas et plutôt détaillés, et les livres en tant qu’objet sont beaux (toucher « velours » de la couverture, pages en couleurs et papier glacé) ; j’achèterais très probablement la suite, pour compléter la série et voir comment évolue le mystère « Lady Mechanika ». Cependant, depuis que monsieur m’a fait remarqué que parfois c’était littéralement le bordel dans les textes (bulles / encarts de description à foison), je me suis rendue compte qu’il disait vrai et que ça pouvait être indigeste sur certains passages… Je n’ai pas lu d’autres comics donc je suppose que ça peut être dû au format. D’autre part, les tomes sont assez épais mais 1/3 du tome 2 fait un peu fourre-tout / fouillis avec un extrait d’une autre œuvre de Benitez… Original dirons-nous.

***

#unlivreparmoisen2016decembre : 2 comics

***

Par ailleurs, la lecture de cette nouvelle histoire m’a fortement rappelé un manga que je lisais au lycée, Gunnm, dont l’héroïne (Gally) est aussi une survivante amnésique, une femme forte maitrisant les armes et techniques de combat, ayant un corps mécanique (obtenu d’une façon tout à fait différente cependant), le tout dans un univers cyberpunk que je trouve assez proche du monde steampunk (dans une moindre mesure, je ne suis pas du tout initiée donc j’écris peut-être une grosse bêtise, mais c’est mon ressenti ;) ). En tout cas, ça m’a rappelé des souvenirs et forcément… J’ai commencé à me faire la série ♥ (on me les avait prêtés :P ), et j’ai repéré qu’il y avait 3 saisons (j’avais déjà commencé la 2e saison à l’époque, « Last Order »). Vous connaissez ?

Pour en revenir à notre challenge lecture, j’ai fait un mini bilan basique pour voir si j’avais beaucoup lu en 2016, et quoi :

Bilan 2016 :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Bilan
Mangas 6 6 5 7 2 4 10 6 46
Romans 1 1 1 1 1 1 1 1 1 9
BD 2 1 3
Comics 2 2
Totaux 7 7 7 8 3 1 6 1 1 11 6 2 60

Je suis contente d’avoir quand même quelques romans à mon actif, grosse part de mes lectures du temps où je lisais beaucoup. Aujourd’hui je n’ai pas le même rythme et j’ai d’autres loisirs en plus, les mangas (très nombreux!!) ont pris une grosse part dans le challenge car c’est vite lu, d’autant plus quand il s’agit de re-lectures.

Ce challenge a été très positif pour moi en tous cas : j’ai repris le chemin de ma bibliothèque au sens propre comme au figuré, et je suis très contente de savoir reprendre le temps de me poser pour lire un peu. Pourtant, depuis le début 2017, j’ai juste lu « Harry Potter et l’enfant maudit », plutôt déçue en fait, j’en avais parlé sur Instagram ; sinon, vous pouvez retrouver toutes mes lectures sur Babelio, je ne laisse pas systématiquement d’avis, mais tout y est.

J’ai demandé 2 beaux livres pour mon anniversaire : les éditions de « Alice au pays des merveilles » (commencé) et « De l »autre côté du miroir » de Lewis Carroll, illustrés par Benjamin Lacombe ♥ D’autre part, en plus de la série Gunnm, j’ai aussi commencé 2 autres séries de mangas, Reine d’Egypte et Outlaw Players ! Et je continue évidemment ma série de BD « Ekhö Monde miroir », dont le tome 6 vient de sortir (acheté mais pas encore lu).

En bref, je ne reconduis pas le défi pour 2017 (#unlivreparmoisen2017) car j’ai ralenti le rythme mais je continue à lire par bribes ;)

***

Avez-vous aimé ce challenge ? Vous a-t-il aidé à reprendre le chemin de votre bibliothèque ?

Participerez-vous au challenge de 2017 ?

Dites-nous tout dans les commentaires :)

***

Je ne suis ni critique littéraire ni journaliste.

Mon avis n’engage que moi, et ne fait pas forcément une analyse poussée et philosophique de l’histoire ;)

Tricot ¤ Châle To Gather

T60 - Gather 1

Il y a maintenant plus de 10 jours, je vous annonçais « en fanfare » mon retour sur le blog… Aujourd’hui, j’ai (encore) pris du retard dans mes publications, mais c’est plus ou moins pour la bonne cause ;) En effet, avec l’arrivée du printemps, je me suis pas mal (re)mise au sport et ça me prends toute mon énergie : oui, parfois j’ai le temps d’écrire mais pas du tout le courage de me poser devant mon PC ! Et tout ça sans compter le retour de l’entretien du jardin et mon boulot sur mon projet…

Bref, je n’ai pas le temps de tricoter autant qu’avant (ne parlons pas de la couture :D ). C’est pourquoi les articles tricots qui vont suivre sont des ouvrages que j’ai terminé depuis quelques temps.

Aujourd’hui, je vais vous présenter un châle (surprise!) que j’ai terminé en septembre 2016, mais pour changer il s’agit d’une forme triangulaire asymétrique. Si vous me lisez depuis longtemps, vous n’êtes pas sans savoir que j’avais dit : « plus jamais de châle triangulaire » ! Mais seul(e)s les imbéciles ne changent pas d’avis paraît-il donc… En vrai, c’est la version de Servane (scommeservane sur IG) qui m’a fait changer partiellement d’avis, car j’ai beaucoup aimé son 1er châle Gather (que vous pouvez voir ici et ici), et le voir porté lors de nos rendez-vous tricot m’a définitivement convaincue : il m’en fallait un :D

Pour résumer :

  • Modèle : Gather ou to gather (modèle payant)
  • Designer : Andrea Mowry
  • Aiguilles utilisées : Hiya Hiya Sharp circulaires 3.5 mm avec câble court (60 cm de mémoire)
  • Laines utilisées : La Fée Fil dans 2 bases différentes. La base de l’écheveau bleu foncé est de la mérinos superwash (SW), coloris Lettre à Plume, que j’avais achetée au CSF en Novembre 2015. La base de l’écheveau écru moucheté de bleu (que j’adore ♥) est de la mérinos nylon, coloris De Delft, que j’avais commandé aux filles de Rennes qui étaient allées au printemps du CSF en 2016.

T60 - Gather 2

J’ai beaucoup aimé tricoter ce modèle : il monte assez rapidement et est très simple à faire. Malgré tout, j’ai mis environ un mois à le terminer, mais tricoter ce genre d’ouvrage au mois d’août a sûrement eu un petit impact ;)

La dentelle est très simple, mais si vous n’avez pas l’habitude, comme pour toute dentelle, il faut être attentif pour ne pas décaler les jetés (= trous).

La différence de base de mes laines ne m’a pas du tout gênée, et je trouve que les différentes sections du châle (alternance point mousse / dentelle) met bien en valeur les couleurs, je ne regrette pas du tout mon choix.

T60 - Gather 3

Au final, j’ai obtenu un châle immense ET je me suis réconciliée avec les châles triangulaires. Cependant, avec le recul, je me rends compte que je ne le porte pas très souvent alors que je l’aime beaucoup (le 3e plus porté). Je pense que ça vient de ma garde-robe qui contient beaucoup de bleu et peu d’uni… à méditer donc ;)

Bilan pour la laine : j’ai bobiné 3 écheveaux en tout pour le modèle (2 Lettre à Plume, 1 De Delft), mais je n’ai pas tout utilisé. Il me reste environ 40% de De Delft soit 40g, et environ 22% de Lettre à Plume soit 44g. Je ne suis pas toujours aussi précise sur mes projets mais pour celui-là j’avais pesé au fur et à mesure de mon avancée :) Vous pouvez retrouver les détails sur la page de mon projet sur Ravelry.

Au niveau de la mise en forme, je l’ai à peine bloqué car il était déjà immense : lavage à la main avec ma lessive Soak (sans rinçage), essorage avec la technique connue sur la toile comme étant celle du burritos (entre 2 serviettes) et séchage à plat (non épinglé pour cette fois).

T60 - Gather 4

T60 - Gather 5

T60 - Gather 6

***

Qu’en pensez-vous ? L’avez-vous également tricoté ?

Comme toujours, dites-nous tout en commentaires :)

De retour sur le blog !

PH4-Logofinal-05 300px

Petit moment de creux sur le blog en ce début 2017 : je l’ai un peu laissé de côté (3 mois, ça va encore non? ;) ) car différents facteurs m’en ont éloignés, notamment celui de la motivation (cf. billet précédant).

Le printemps aidant (le soleil, le jardin… le SPORT !), je reprends doucement du temps pour écrire quelques articles et mettre un peu à jour les billets en attente. Je ne vous promets pas de publication régulière comme certain(e)s arrivent à le faire mais j’ai quelques sujets en réserve que j’essaierai de les programmer de façon hebdomadaire, ensuite, on verra :)

Donc, prochainement :

  • Fin de la série d’articles sur mes lectures en 2016 (je n’ai toujours pas posté la fin du challenge #unlivreparmoisen2016 :D )
  • 2 articles tricot en attente (teasing : encore des châles…!!)
  • Série d’articles sur notre voyage au Japon il y a bientôt un an (le temps file, c’est fou :P )

Le blog reprend vie, j’espère vous avoir manqué un tout petit peu ;)

Quand la motivation laisse place au doute …

PH4-Logofinal-05 300px

Ce n’est pas fréquent ici, mais aujourd’hui j’avais envie de revenir vers vous, vers mon blog, en commençant par ce petit billet « d’humeur » (promis, les suivants seront plus joyeux ;) ).

Si vous me connaissez et / ou me suivez depuis un moment, vous savez que je suis en train de changer ma vie professionnelle (enfin, j’essaye) : j’ai quitté mon job en Octobre 2015 pour des raisons que je tairais ici même si ça ne me pose pas de problème d’en parler « en vrai », j’ai fait un bilan de compétences, un gros travail sur moi, mes aspirations, etc., j’ai construit un projet plutôt complet je trouve (création, développement, localisation, produits, etc.), mais malgré tout ça, un an plus tard, rien n’a vraiment abouti.

Le parcours de création n’est pas facile, et on m’avait prévenue : la motivation est mise à rude épreuve. Et en effet, c’est bien mon cas aujourd’hui.

Que faire ? Je n’ai pas envie de tout lâcher car abandonner mon projet n’était pas une option envisageable au départ, je savais que ça serait dur et éprouvant. D’autre part, je le vois bien vivre ce projet, ce qui est d’autant plus irritant. J’ai l’impression que la vie aime bien jouer de vilains tours et ne me facilite pas les choses : je joue de malchance depuis la fin de l’année dernière, et ce début d’année ne s’améliore pas vraiment (ça n’empire pas non plus, mais rien ne bouge). Ma motivation s’effrite de jour en jour, et je n’ai pas envie que tout mon travail et mon énergie ne deviennent qu’un gros gâchis et un lourd boulet à trainer.

Bien sûr, on peut toujours faire plus : plus de démarchage, plus d’appels, plus de recherches, etc. Mais très sincèrement, à ce jour je n’en ai pas la force.

Du coup, je réfléchis : comment faire évoluer ce projet qui me plaisait vraiment, en quelque chose d’acceptable ? J’ai bien quelques pistes, mais je vous avoue qu’elles ne me font qu’à moitié rêver…