Category Archives: Les Accessoires

Tricot ¤ Kiekko de printemps

T54 - Kiekko 6

Aller, je continue sur ma lancée de rattrapage « blog et cadeaux » avec Kiekko, un joli modèle de Bérangère Caillau, alias L’île aux Fils (ou Lilofil sur les réseaux). Ce modèle de shawlette (= un petit châle pour qui ne connaîtrait pas) ne consomme qu’un seul écheveau de laine, donc il est super pour les achats compulsifs d’écheveau solitaire !

Mon choix a été assez rapide en fait, j’avais ce châle dans mes favoris Ravelry depuis un moment, il ne manquait plus que l’occasion et la laine. Et la bonne laine, je l’ai rapportée du CSF en Novembre dernier ; il s’agit d’un écheveau de (Vi)laines, base Malouines & Soie, coloris « Songer au printemps Japonais« , un joli rose pâle qui m’a tout de suite plu car il rappelle évidemment les jolies fleurs de cerisier (vous le savez déjà, je suis une Japan addict comme on dit :P ). En bref, c’est beau, c’est doux, c’est brillant (« irisé » serait plus juste) et c’est rose ♥

T54 - Kiekko 1

Le modèle Kiekko est disponible sur Ravelry, il est payant, et les explications sont en Français et en Anglais, sous forme de diagramme et écrites (personnellement, je suis de préférence les explications écrites des patrons, quand il y a le choix). J’ai trouvé les instructions claires et je n’ai rencontré aucun problème pour réaliser le châle. C’était mon tricot addictif du soir car il montait tout seul !

T54 - Kiekko 2

Je l’ai terminé en moins de 2 semaines :)

Et tel que vous le voyez ci-dessous, il a besoin d’un bon bain :D

T54 - Kiekko 3

Comme toujours, la magie du blocage a opéré : le motif de la dentelle est vraiment révélé ♥

T54 - Kiekko 4

T54 - Kiekko 5

Mon projet sur Ravelry.

A l’origine, c’était un cadeau pour ma belle-sœur, mais il a atterri autour du cou de ma belle-mère :D

Elles ont fait du troc, je vous en reparlerai ;)

***

Connaissiez-vous ce modèle ?

Offrez-vous des cadeaux tricotés à vos proches ?

Tricot ¤ Marlène

T51 - Marlene 5

En 2015, j’avais décidé de m’y prendre tôt pour pouvoir offrir des cadeaux faits main pour les fêtes de fin d’année, mais comme pour mes articles de blog, j’ai eu un peu de retard pour certains … mais je vous en reparlerai plus tard car ça n’a pas été le cas ici, pour Marlène :)

A la fin de l’automne, je me suis rendue compte que je n’avais pas grand chose de prêt pour mes cadeaux de Noël tricotés, et donc, j’ai cherché des modèles que je pouvais réaliser rapidement, et en même temps, qui me permettrait de déstocker un peu de laine (!!).

Je suis tombée sur Marlène (j’ai vu passer pas mal de photos sur Instagram), qui est un grand col avec un motif dentelle (on peut faire 2 tours). Le modèle est payant et disponible sur Ravelry. Le modèle est de By Simone et est sorti en Mai 2015.

La laine préconisée est de la lace tricotée en double, ou de la fingering (un peu moins d’1 écheveau), tricoté en simple. J’ai trouvé  un écheveau solitaire dans mon stock, acheté il y a un moment sur Etsy, que j’ai tricoté avec des aiguilles circulaires KnitPro Symphonie (bois coloré) 4.0 mm.

Il s’agit de la Fyberspates Vivacious 4 ply, coloris Peacock, qui est de la laine 100% merino superwash, c’est-à-dire qui peut passer dans la machine à laver, 40°C en cycle laine selon les instructions. Personnellement, quand je lave mes objets laineux en machine, je mets plutôt à 30°C ou à froid, en cycle laine.

T51 - Marlene 1

T51 - Marlene 2

Le motif de dentelle se retient bien, et le projet monte assez vite. La seule « difficulté » (qui n’en est pas vraiment une) réside dans le montage des mailles (plus de 250!) qui nécessite un peu de concentration, notamment pour fermer le tricot en rond, sans que les mailles ne vrillent ;)

T51 - Marlene 3

Et voici Marlène avant son bain, car oui, j’ai oublié de prendre des photos après (le boulet…) !!

T51 - Marlene 4

Pour bien le mettre en forme, je l’ai fait sécher à plat mais j’ai eu un peu de mal à faire quelque chose de régulier :D Pour finaliser le col, j’ai donc tenté le repassage vapeur (avec une patte-mouille) pour bien « aplatir » la dentelle.

Je suis contente que mon cadeau ait plu à sa destinataire (à l’origine, je devais offrir mon French Cancan, mais comme vous le savez déjà, je l’ai gardé :P ), et le hasard a fait que ma laine était pile poil dans ses couleurs !

***

Avez-vous également tricoté ce modèle ?

Connaissiez-vous cette marque de laine ?

Tricot ¤ Bonnet Christian’s Hat

T50 - Christians hat 4

Nouveau bonnet sur le blog !

Il s’agit d’un bonnet que j’ai tricoté pour faire un cadeau de Noël, pour renouveler le couvre-chef de notre petit neveu, pour qui j’avais déjà tricoté un bonnet il y a quelques années (jaune-orange avec un gros pompon visible ici), mais qui devenait trop juste et avec un pompon plus adapté à ses goûts.

J’avais plusieurs modèles en tête (ahah), mais je voulais un projet vraiment simple et rapide (pas de jacquard donc pas de « Baa-ble Hat » en gros). J’ai donc choisi le Christian’s Hat qui est un bonnet unisexe, gratuit, accessible aux débutant(e)s et dont le point fait un effet sympa.

Pour la laine, j’avais en stock de la Drops Alaska que j’avais acheté pour faire un châle, mais le modèle étant triangulaire – ce que je ne porte pas – je l’avais détricoté.

T50 - Christians hat 1

Comme noté plus haut, le modèle est vraiment très rapide à réaliser (fini en moins d’une semaine, lavage et séchage compris), et tricoté en rond donc sans couture ♥

T50 - Christians hat 2

Même si le bonnet n’est pas pour moi, j’ai tout de même pris une photo porté, ce qui n’est pas coutume ici :D

T50 - Christians hat 3

Verdict : le bonnet est accepté je pense (on ne sait jamais avec les enfants !), mais peut-être un tout petit peu grand… Il ne l’a pas jeté en tous cas, ses parents non plus ! :D

***

Connaissiez-vous ce modèle ?

Si oui, l’avez-vous déjà tricoté ?

Si non, êtes-vous tenté(e) ?

Tricot ¤ « Back to Schol(ar) », le bonnet rose à paillettes

T49 - Back to scholar 2

A l’origine, je voulais tricoter un ou deux bonnets pour Noël, mais les idées arrivants de tous côtés, j’ai changé mon fusil d’épaule, au moins pour ce joli modèle de Lili Comme tout, le bonnet Back to Schol(ar).

J’ai acheté ce patron de bonnet il y a quelques temps déjà (comme pour la plupart des autres modèles, j’entasse un peu… vive les PDF), et avec lui, j’avais acheté de la laine que je voulais tester, la Shetland de l’Echappée Laine dans le coloris Ambre. Mais rien de fixé, c’était juste une idée et un achat supplémentaire.

Mais suite à un appel au secours d’une tricoteuse via L’Echappée Laine, j’ai décidé de la dépanner et donc de troquer mes pelotes ambrées contre de nouvelles (que j’ai prises en jaune curry). Biquetteladite tricoteuse en détresse – avait justement besoin de 2 pelotes Ambre pour pouvoir finir les manches de son joli gilet.

T49 - Back to scholar 0

Finalement, j’ai donc tricoté mon bonnet avec une laine de mon stock, la Bergère de France Estivale, dans le coloris Camélia (un beau rose à paillettes!). Comme son nom l’indique, c’est plutôt un fil d’été, mais pour un bonnet mi-saison ça devrait le faire, pour couper un peu les vents frais… En tout cas, je suppose que ce ne sera pas suffisamment chaud pour aller aux sports d’hiver ;)

T49 - Back to scholar 1

Rien à dire sur le tricot en lui même, le modèle monte vite et les explications sont claires. Comme le bonnet se tricote normalement en laine worsted (10 ply), j’ai doublé mon fil qui est de qualité sport (5 ply). Les torsades sont sympas à faire, et apparaissent rapidement ; le point du bonnet a également un très joli effet.

T49 - Back to scholar 3

J’ai choisi la version ajustée du bonnet (il existe une version slouch).

T49 - Back to scholar 4

Je destinais ce cadeau à ma belle-sœur pour Noël, mais finalement, je lui ai offert à son anniversaire (normalement, elle aime le rose, et Monsieur m’a certifié que c’était bien…). Le bonnet lui va bien (couleur, taille) et semble lui plaire ♥

Par contre, je mets un bémol sur la laine qui n’est pas hyper agréable à tricoter. Je n’ai pas eu vraiment mal aux doigts, mais ce n’est pas ma matière préférée au toucher (je pense que c’est dû au chanvre). Cependant, je pense que le blocage l’a pas mal adoucie mais je ne mettrais pas cette qualité autour de mon cou (autour d’aucun cou d’ailleurs).

Pour conclure, je suis globalement contente de mon ouvrage : le rendu final me convient, les paillettes sont discrètes et très mignonnes, et le bonnet ne semble pas désagréable à porter. C’est un modèle que je recommande.

***

Avez-vous déjà tricoté ce bonnet ? Avez-vous déjà tricoté les laines citées ?

Dites-moi tout en laissant un petit commentaire ;)

Tricot ¤ Le KAL French Cancan

T48 - KAL French Cancan 7

Comme je vous l’ai déjà écrit quelque part sur mon blog, je voudrais offrir du fait-main tricoté cette année. Pas facile de trouver des idées pour tout le monde, donc je me suis plutôt concentrée sur les cadeaux pour les femmes (j’ai trouvé moins d’idées « sympas-originales mais pas trop-portables au quotidien » pour les hommes … mais je ferais un article plus tard je pense). Et puis un jour, Alyenor – du blog Aly’s WonDerLanD et du podcast créatif d’Alyenor – lance le sujet du KAL French Cancan sur Ravelry !

Ça tombait bien : le timing était parfait (du 15/09 au 15/12/2015), ça me faisait une idée de cadeau en plus, j’avais déjà le patron, et surtout, j’avais la laine en stock !

Le French Cancan par Mademoiselle C est un châle en forme de croissant (ou croissant de lune ?), avec une jolie bordure tressée qui fait tout son charme. J’ai utilisé de la Fonty Guéret que j’avais en stock, coloris Corail (je trouve que c’est plutôt framboise en vrai).

T48 - KAL French Cancan 1

Le tricot monte très vite au début mais le nombre de mailles grandissant vite, la cadence retombe : rang de 272 mailles avant d’attaquer la bordure, je sais que c’est loin des 400 mailles de certains grands châles, mais ça commence à faire long ;)

T48 - KAL French Cancan 2

La bordure est bien expliquée et avance plutôt rapidement. J’ai voulu tester la version avec une petite tresse supplémentaire mais je me suis craquée en raccordant la bordure au corps du châle… Tant pis, j’ai continué en faisant la version de base, qui est tout aussi jolie ♥

Avant le blocage, l’ampleur du châle était correcte mais sans plus : je pouvais faire un tour tout juste.

T48 - KAL French Cancan 3

Après le blocage, j’ai eu la surprise de gagner plusieurs centimètres ! Bon, pas de quoi faire 2 tours, mais de quoi le nouer tout en restant confortable :)

T48 - KAL French Cancan 4

T48 - KAL French Cancan 5

Et le voilà mon beau châle, porté par mon mannequin :

(et au passage, un petit teasing sur le prochain article du blog ;) )

T48 - KAL French Cancan 6

T48 - KAL French Cancan 8

Vous pouvez suivre toutes les avancées de mon tricot sur mon projet Ravelry.

Pour conclure, j’ai fini mon châle dans les temps, j’aime beaucoup le rendu, et il est très agréable à porter. Côté choix de laine, je n’ai aucun regret, le fil se tient et tricote bien (ne se dédouble pas). Par contre, attention pour celles et/ou ceux qui voudraient utiliser la Fonty Guéret pour un vêtement, car mon ouvrage s’est pas mal étiré ! Dans ce cas précis, ça m’arrange car le châle a une ampleur finale plutôt sympa (dans les alentours de 160 cm), mais si j’avais tricoté un pull ou un gilet, l’ouvrage final me serait arrivé au moins aux genoux :P

Finalement, d’un cadeau pour Noël, le French Cancan est resté autour de mon cou ;) Pour ma défense, la laine était rouge dans mon souvenir, ce qui aurait convenu à la personne pour qui je le destinais, mais comme ça tire plutôt sur le rose, la couleur ne convient plus pour elle, mais est très bien pour moi ♥

***

Avez-vous déjà tricoté ce modèle ? Avez-vous participé au KAL ?

***

Edit du 02/05/2017 :

Petit retour sur l’entretien de ce châle qui, à ma grande surprise, est celui qui a souvent le plus de succès auprès de mon entourage. Il y a aujourd’hui environ 1 an et demi que j’ai terminé cet ouvrage et je le porte toujours, assez souvent même ! Par conséquent, c’est également le tricot que je dois laver le plus souvent :)

Pour rappel, la laine utilisée est du mérinos superwash ce qui signifie que (normalement) le tricot passe en machine… Mais voilà, j’ai déjà eu des « accidents » (qui n’en n’a jamais eu ?) et j’étais devenue un peu flippée du lavage en machine :P

Au départ, j’avais donc décidé que je laverais tous mes tricots à la main. Je n’en ai pas des tas mais ça commence à être non négligeable ;) Forcément, on fait rarement ce que l’on a décidé au départ, et pour ma part, c’est vraiment le cas pour le tricot et la couture :D (c’est moins vrai pour d’autres domaines). Je suis donc passée du côté obscure du lavage et j’ai mis mon châle en machine avec le programme laine (faut pas déconner non plus!), essorage à 800 tr/min et séchage à plat : ouf, résultat impeccable :)

Et puis avec le temps, on prend de l’assurance, on s’égare un peu parfois…

Personnellement, je fais toutes mes lessives sans trop trier les couleurs (exception faite pour les vêtements neufs car certains dégorgent pas mal au 1er lavage), je trie surtout par « degré de fragilité » on va dire : en gros, les lainages/délicats/fragiles à part, cycle laine/lavage à la main et essorage à 800 tr/min; le reste est mélangé (= coton et synthétique ensemble), cycle coton à 30°C la majeure partie du temps, et 1000 voire 1200 tr/min pour l’essorage (oui, aujourd’hui vous saurez tout :D ).

Évidemment, un beau jour, mon châle fétiche est arrivé dans la lessive « normale » (j’avais zappé qu’il était en vrac dans le panier de linge sale…), donc 30°C programme coton et essorage à 1000 tr/min…! Je m’en suis aperçue à la fin du cycle et là, surprise : châle nickel!! De ce fait, c’est désormais comme ça que je le lave, pas tous les jours non plus mais il est passé un nombre non négligeable de fois en machine sans aucun problème ! Séchage à plat sans blocage particulier, zéro bouloche depuis que je le porte, et je n’ai pas l’impression que la couleur ait trop changé :)

Tricot ¤ Meringue violette

T46 - Bonnet Meringue 6

Encore du tricot sur le blog :  mon bonnet Meringue est terminé ♥

Comme je vous l’ai déjà écrit, Noël a déjà commencé chez moi, et donc les prochains articles « tricot » seront principalement dédiés aux cadeaux que je suis en train de faire.

Je continue donc avec ce très joli bonnet, tout en dentelle, de Justyna Lorkowska. Par contre, le patron n’existe qu’en anglais.

J’ai utilisé la laine qui me restait du 3 Color Cashmere Cowl, terminé récemment : la Malabrigo yarn sock, coloris Velvet Grapes.

T46 - Bonnet Meringue 1

Pour le montage des mailles, j’ai utilisé une nouvelle technique, le « tubular cast-on« , qui donne une bordure bien élastique (vidéo utilisée).

T46 - Bonnet Meringue 3

Grâce à ce projet, je participe au KALnouveau, organisé par Moïra du podcast Les aiguilles du nord, que je vous conseille en passant :)

Pour revenir au bonnet Meringue, c’est un petit projet très rapide à faire, mis à part la partie en côtes du début : 5 cm de côtes 1/1 en aiguilles 2.5 bah… c’est long !!

T46 - Bonnet Meringue 2

Mais passé cet « obstacle », la dentelle monte vite (je pense que c’est mon projet le plus rapidement fini!).

T46 - Bonnet Meringue 4

Pour le blocage, je me suis servie d’un ballon ! J’ai vu passer l’astuce sur Thread&Needles : c’est super pratique, pas cher, et vous permet de révéler les motifs de vos projets types bonnet, béret, etc.

T46 - Bonnet Meringue 5

Et voilà : une Meringue violette prête pour les fêtes :)